Générales
  UTMB
  UMNT
  6000D
  6000D
  UTMB
  6666
  Gap
  Ubaye
  Ubaye
  6000D
  6000D
  Zegama
  6666
  Zegama
  TDS
  6000D
  6000 D
  Ubaye
  
  TNF
  Millau
  live
  
  News
  UTMB®
  6000D
  
  WS100
L'actu marques
  Fitsip
Les actus Trail
Organisations
  
  GRP
   Salomon Over the Mountain Running Challenge 2016
20/09/2016

Salomon Over the Mountain Running Challenge 2016 réactions des vainqueurs

Le Salomon Over the Mountain Running Challenge s'est déroulé en six étapes. Les trois meilleurs résultats étaient comptabilisés pour le classement général. Ce challenge national a débuté sur les pentes du Ventoux, avant de faire étape dans l'Aveyron, Haute-Savoie, Haute-Garonne, Alpes-de-Haute-Provence et Hautes-Alpes. Marie-Noëlle Bourgeois, team Raidlight la Réunion, Gaël Reynaud, team Optisport-Uglow et Quentin Raïssac, Endurance Shop Millau-Patagonia chez les espoirs, sont les vainqueurs de l'édition 2016.

=> Marie-Noëlle Bourgeois un rêve un peu inespéré



Marie-Noëlle Bourgeois, professeur d'anglais née à Albi, habite à La Réunion depuis trente ans. Attirée par la montagne Marie-Noëlle découvre le trail en 2010 après avoir fait du golf, de la natation, un peu d’escalade et du vélo. Plus jeune elle accompagnait son père qui courait beaucoup en montagne. Entre temps il y a eu les années de fac, la naissance de son fils, beaucoup de voyages. Ce n’est que plus tard, de retour sur l’île, en accompagnant les copains engagés sur le Grand Raid, qu'elle a remis les pieds sur les sentiers. J'étais loin de penser que je gagnerais
 
Marie-Noëlle Bourgeois, première des étapes de la Verticausse et du Luchon Aneto Trail, s'est classée cinquième de l'Ubaye Trail Salomon et huitième de l'Ergysport trail du Ventoux. " Je suis bien sur ravie de ma victoire car ce challenge était mon premier objectif 2016. J'ai eu la chance de pouvoir prendre le départ de quatre étapes. Un rêve un peu inespéré. J'étais loin de penser que je gagnerais. Au-delà de la performance l'important est d'avoir abouti mon projet malgré tous les moments de doute, car il n'était pas toujours facile de partir. Merci à tous ceux qui m'ont fait confiance et accompagné dans cette aventure, à mon team qui m'a toujours encouragée dans mes idées même les plus farfelues et aux organisateurs de ce challenge et de ses étapes. Courir en métropole permet de se confronter à des parcours et des terrains nouveaux, des concurrentes que l'on ne connaît pas, renforce l'expérience et la confiance en soi, ce qui est enrichissant pour la suite. C'est certain, je reviendrai courir sur le continent ! "

Le concept m'a bien plu.
Marie-Noëlle a choisi ce challenge pour support de ses courses dans l'hexagone pour plusieurs raisons. " Son concept m'a bien plu. Il a donné un fil conducteur à mes entraînements, progression, objectifs et permis de rythmer ma saison d'une façon sympa. Les courses me convenaient car chacune avait un bon dénivelé, un charme particulier et une authenticité unique. Les sites et les parcours sont très importants et essentiels dans les choix des trails. J'aime les terrains arides et montagneux, les forts dénivelés positifs. Trois des quatre trails où j'étais présente montaient à 2500 m d'altitude, c'était décisif dans mon choix. Je n'étais pas au top sur deux des étapes mais c'est ainsi, il y a aussi les aléas de la vie, des voyages. "
Une addiction aux Pyrénées
Le meilleur souvenir de Marie-Noëlle reste l'étape du Luchon Aneto Trail. " J'ai une addiction aux Pyrénées dont je ne peux pas me défaire ! J'avais couru et gagné le 75 km en 2015. La splendeur des paysages m'avait époustouflée. Terminer à nouveau première mais sur une autre distance aussi mythique de ce trail a représenté beaucoup à mes yeux."

=> Gaël Reynaud les sentiers montagneux pour terrain de jeu


Gaël Reynaud, team Optisport-Uglow, réside à Val-des-Près. Tout jeune, il a joué au football avant de s'adonner, en loisir ou entraînement, au VTT, cyclisme et escalade. A quinze ans, faute d'avoir un dossard coureur, il participe avec son cousin et ses sœurs, au 17 km de la Die-col du Rousset dans la catégorie randonneur. Toute sa famille pratique les sports de montagne dont le trail. Courir sur les sentiers est devenu sa normalité. Il aime toutes les facettes que le trail peut amener sur des distances de 10 à 80 km tout en privilégiant ceux techniques avec un profil montagneux et des beaux paysages.

C'est génial de partager notre sport en couple

Le 11 septembre à Serre Chevalier, dans les secondes qui ont suivi sa victoire sur le 49 km et au classement général du Salomon Over the Mountain Running Challenge 2016, sa compagne Océane Boutarin, qui venait de remporter le 26 km a été la première à le féliciter. " C'est génial de partager notre sport en couple, constatent Océane et Gaël. Il nous permet de nous retrouver au quotidien et il est source de motivation mutuelle. On fait un maximum de sorties ensemble en vélo ou à pied et partageons de nombreux déplacements le week-end. Le trail fait partie de notre vie."

Cette victoire est  mon meilleur résultat

Gaël est très satisfait de sa victoire au Challenge. " J'avoue qu'elle est pour moi un peu inattendue. Je voulais bien figurer mais n'osais pas y penser comme objectif. C'est pour l'instant mon meilleur résultat. J'espère qu'il va être un tremplin et pas un aboutissement. J'ai participé à ce Challenge car deux de ses étapes étaient déjà dans mon programme initial et du coup je me suis dit que ça ferait une bonne ligne pour cette année. Les étapes sont toutes d'un niveau relevé et les parcours vraiment bien ! Elles m'ont offert de belles bagarres sportives avec l'obligation d'être à fond dans l'effort, ce qui permet chaque fois de se dépasser. La place reste un peu secondaire tant qu'on prend du plaisir ! J'ai préféré la dernière étape, pas parce qu'elle était à deux pas de la maison, mais grâce à son super parcours de montagne avec que du single, des crêtes, deux vrais sommets en altitude et une super organisation Mon meilleur souvenir sur ce Challenge est le sprint avec Erik Clavery sur les derniers kilomètres du Ventoux. J'étais cuit, mais quand il m'a rattrapé, je ne sais pas d'où est sortie cette énergie, mais j'ai été capable de relancer fort jusqu'à la ligne et partager avec lui la septième place !"

=> Quentin Raïssac une domination sans partage


Quentin Raïssac, étudiant en STAPS vit à Saint-Gély-du-Fesc et a derrière lui neuf ans de kayak slalom jusqu'au niveau N2. Il a débuté en trail en 2012 et s'est lancé sérieusement dans son entraînement en 2014. Passionné d’outdoor et d’efforts brefs et intenses ou longs, ce choix lui est venu naturellement. Il aime beaucoup se retrouver en nature et surtout en montagne. sur des terrains très techniques et bien caillouteux et trouve des sensations qui lui plaisent autant sur les trails courts que longs.

J’ai eu envie de me tester sur des courses plus longues

Quentin Raïssac premier espoir des étapes de l'Ergysport Trail du Ventoux et Luchon Aneto Trail, a terminé deuxième de celle sur la Verticausse. " Pour ma dernière année chez les espoirs je suis heureux de prendre la première place de ce challenge dans cette catégorie, c'était mon objectif principal de l'année. J’ai eu envie de me tester sur des courses plus longues et des parcours. Ce Challenge a bien répondu à mes attentes avec des trails répartis sur différents lieux tous aussi beaux. Il m'a également donné l'occasion de me confronter à un plateau d’athlètes toujours à la hauteur, ce qui est un point important. J’espère que cette victoire en appellera d’autres chez les seniors. Il va falloir que je me prépare à fond pour rivaliser avec une concurrence extrêmement rude. "

2 et 3 juillet un week-end chargé

L'étape sur le Luchon Aneto trail est la préférée de Quentin. " D’abord parce qu’elle est tombée le week-end des Natural Games à Millau où j’ai passé pas mal de soirées sympathiques avant de participer le samedi à The Race, une course sur le final des Templiers. La remise des prix s’est faite vers minuit puis un pote m’a conduit jusqu'à Luchon. J’ai pris le départ sans avoir dormi une seule minute. J’ai cru que je ne tiendrai pas plus de 10 km mais le corps a répondu de plus en plus présent. Le parcours était vraiment magnifique avec des passages en altitude et des vues comme on en rêve, alors j’ai continué et pris un maximum de plaisir. " Autre bon souvenir de Quentin, la première moitié de la Verticausse qu'il a partagée avec des amis comme Thierry François, Thomas Saint Giron et Hugo Ferrari.

Crédit photos Goran Mojicevic Passion Trail, JMK Consult, Rémi Morel et Robert Goin

http://www.overthemountain.fr/




X
NEWSLETTER :