Générales
  UTMB
  UMNT
  6000D
  6000D
  UTMB
  6666
  Gap
  Ubaye
  Ubaye
  6000D
  6000D
  Zegama
  6666
  Zegama
  TDS
  6000D
  6000 D
  Ubaye
  
  TNF
  Millau
  live
  
  News
  UTMB®
  6000D
  
  WS100
L'actu marques
  Fitsip
Les actus Trail
Organisations
  
  GRP
   Rencontre avec le vice Champion du Monde de raquettes
09/01/2013

Une dizaine de français dont Stéphane Ricard était présent le 6 janvier dans le Nord de l’Italie pour les Championnats du Monde de raquettes sur un parcours long de 6,50 kilomètres au lieu des 8 prévu initialement. Il a pu s’y rendre grâce notamment grâce à ses différents partenaires dont le club élite Hautes-Alpes de Luc Alphand, l'association Respectons la terre, Vertige Montagne à Gap. C’était très plat avec une juste montée raide de 500 mètres à la fin. Ils ont dû diminuer la distance par un manque de neige. Stéphane avait terminé troisième en 2012. Cette année, il a terminé à la seconde place derrière l’Italien Baldaccini (6ème des mondiaux de montagne)

Rencontre avec Stéphane Ricard 

URW : Comment s’est déroulé ta course ?
C’est parti très vite. Au début, nous étions un groupe de vingt coureurs. Très vite, je me suis retrouvé avec deux italiens (Alex Baldaccini et Saïd Boudalia qui a un record de 29 minutes). Dans les montées, l’Italien-marocain Saïd Boudalia sefaisaitdistanceràchaquefois. Ensuitejemesuisretrouvéqu’avecBaldaccini que j’ai laissé mené.A 500 mètres de l’arrivée, il a attaqué une première fois. Je suis revenu à sa hauteur et il a attaqué une deuxième fois. Il m’a battu  de six secondes.

URW : Tu es déçu de ne pas avoir gagné le titre ?
Je ne suis pas déçu du tout. Je n’étais pas au top dans ma tête dû à une petite carence en fer. Mais je pense que cette année, j’ai franchi un palier. Je suis content d’avoir battu de gros coureurs sur routes comme les italiens, les suédois et les espagnols qui étaient présents.

URW : Que t’apportes la pratique de la raquette pour le trail ?
La pratique de la raquette me permet de casser la routine de la course à pieds mais aussi de travailler différents les appuis et la foulée et aussi de pouvoir courir en altitude. Cela permet aussi de travailler avec du poids aux pieds. Dès qu’on court avec des chaussures, on se sent tout léger. Par contre, il faut faire très attention car il y a des risques de blessures avec les ondes de choc au niveau du talon pouvant provoquer des soucis au niveau du tendon d’Achille. La pratique de la raquette peut modifier votre foulée mais par chance j’ai personnellement pas besoin de modifier la mienne.

URW : Comment te prépares tu pour un championnat du monde de raquettes ?
Je fais essentiellement du travail de vitesse en vue des cross courts que j’essaie de retranscrire avec les raquettes sur des distances un peu plus longue. Je ne fais pas de courses de préparation avec les raquettes. Je fais juste quelques sorties avec les raquettes pour m’habituer à courir avec.

URW : Penses-tu que c’est une discipline d’avenir ?
Il ne faut pas à s’attendre que la distance prenne de l’essor en France. En revanche il y a plus à attendre des pays comme l’Italie, l’Espagne, le Canada et les Etats Unis où c’est une pratique courante et ils ont des coureurs de bon niveau dans la discipline. Ces nations là vont se battre pour qu’elle devienne olympique. Pour les JO de 2014, elle a été refusée mais une nouvelle demande a été faite pour les JO de 2018. Je ne sais pas si elle aboutira.  Il y a tout un  bissness pour qu’une nouvelle discipline rentre au JO.

URW : L’année prochaine tu comptes y participer ?
Au jour d’aujourd’hui, je ne sais pas si je pourrais y être. Mais je sais que je suis déjà qualifié pour l’année prochaine qui aura lieu en Suède. Comme je suis enseignant, si la date tombe pendant des vacances scolaires je devrais y être normalement.

URW : Comment tu es venu à la pratique de la raquette ?
J’y suis venu braiment par hasard. Un jour, j’ai appris que cette discipline existait. Il y avait une course pas très loin de chez moi. Je m’y suis rendu pour essayer et cela m’a plu donc j’ai continué.

URW : Tu as changé de Team cette année. Tu avais eu d’autres propositions et quel est ton programme pour cette année ?
J’ai été contact avec d’autres teams mais Adidas a été la seule à me faire une proposition concrète. Je pense que c’est dû à mes résultats de cette année notamment grâce à ma victoire en août au Trail Ubaye salomon où j’ai gagné devant Andy Symonds.
En début de saison, je vais faire des trails courts et en fin de saison je serais sur du trail long. Mon premier objectif sera le championnat de France de Montagne qui aura lieu le 2 juin sur les pentes du Grand Ballon dans les Vosges. Ensuite, je participerais au Trail de Faverges et au championnat de France de Trail qui devrait avoir lieu chez moi à Gap et peut être au Templiers en fin de saison.




X
NEWSLETTER :