Générales
  6000D
  6000D
  UTMB
  6666
  Gap
  Ubaye
  Ubaye
  6000D
  6000D
  Zegama
  6666
  Zegama
  TDS
  6000D
  6000 D
  Ubaye
  
  TNF
  Millau
  live
  
  News
  UTMB®
  6000D
  
  WS100
L'actu marques
  Fitsip
Les actus Trail
Organisations
  
  GRP
   Le Trail des Hospitaliers
07/11/2012

Immersion au Trail des Hospitaliers par Pascal

Autant dire que je revenais sur les lieux de l’ancien parcours des Templiers effectué en 2008. Avec l’envie de recourir sur ce parcours magique où la nature prend vite l’ascendance sur l'homme. 75 kms et 4000 m de D+. Et là, on a vite été gâté. Départ à la frontale à 5h, temps frais mais supportable sans blouson. 1ers kilomètres ponctués de passages en forêt, le brouillard se met de la partie jusqu’au premier ravitaillement en eau à Sauclières. A léver du jour, dans la montée du mont Saint Guiral, le froid et le vent se mettent de la partie, remise des blousons de rigueur, la neige fondue s’invitant au sommet. Comme toutes les descentes, celle de Dourbies reste un grand moment avec une ouverture de paysages, et qui restera la seule éclaircie. 

Nous sommes au 45e km et ce n’est que le 1er ravitaillement solide. Suivie de la vallée de la Dourbies avant de remonter sur les hauteurs de Trèves. La descente sera hard, le terrain rendu humide par la pluie revenue, et de nombreuses cordes sont là pour nous aider à certains passages. Remontée sur le Causse Noir. Le chemin dans la rocaille devient lassant avec la succession de montées et de descentes avec dévers, où les rochers rendus glissants n'aident pas à la progression. Une belle descente sur le village de Cantobre et une rude montée pour atteindre le dernier ravitaillement.

Les 8 derniers kilomètres avec la montée des falaises du Roc Nantais enfin sans pluie, avant d’attaquer la rude descente sur Nant à la frontale. Ce trail est resté authentique par son décor de toute beauté, même si le beau temps nous a manqué pour l’immensité d’horizon du Saint Guiral. Les conditions ont été très rudes sur cette édition. La participation de 500 personnes ne laisse pas la place aux embouteillages. Un grand nombre de bénévoles d’une gentillesse extrème, parfois campant dans des endroits inaccessibles pour le grand bien des coureurs. Tout cela en fait une course que l’on vit et que l’on ressent au plus près la nature et dans laquelle on a envie de replonger.




X
NEWSLETTER :