Générales
  UTMB
  UMNT
  6000D
  6000D
  UTMB
  6666
  Gap
  Ubaye
  Ubaye
  6000D
  6000D
  Zegama
  6666
  Zegama
  TDS
  6000D
  6000 D
  Ubaye
  
  TNF
  Millau
  live
  
  News
  UTMB®
  6000D
  
  WS100
L'actu marques
  Fitsip
Les actus Trail
Organisations
  
  GRP
   Le 100 km de l'Hong Kong Oxfam Trailwalker
08/11/2012

16 au 18 novembre Julien Chorier, François D'Haene, Andy Symonds et Michel Lanne affrontent l'armée Chinoise

Le 100 km de l'Hong Kong Oxfam Trailwalker, disputé essentiellement en équipe de 4 trailers, estun des plus grands événements sportifs de l'Ile, mais aussi le support d'une collecte de fonds pour soutenir la lutte contre la pauvreté en Afrique et en Asie. A l'occasion de la 31ème édition qui débute le 16 novembre une équipe aux couleurs du team Salomon formée de Julien Chorier, François D'Haene, Michel Lanne, Andy Symonds et managée par Jean-Michel Faure-Vincent, va essayer de perturber la domination régulière des équipes formées de militaires de la garnison de Hong Kong et d'autres venues de régiments de la Chine continentale. Le profil de cet ultra trail est très cassant avec une succession de petites bosses jusqu'au Tai Mo Shan situé autour du 75ème kilomètre. Ce pic montagneux est le point culminant de Hong Kong, à 958 m d'altitude. Suivent une forte descente d'une quinzaine de km entrecoupée de trois très courtes montées et d'une dizaine de kilomètres de plat jusqu'à l'arrivée. Les 4 équipiers doivent courir ensemble les 100 km et le temps est pris sur le quatrième à l'arrivée.Le climat très chaud et humide risque de rendre la progression difficile alors que Julien Chorier, François D'Haene, Michel Lanne et Andy Symonds,sontdéjà presque dans l’hiver.La gestion de l’allure ne va pas être facile car ils sont assez différents dans leur manière de courir. En revanche, ils ont déjà l'expérience de courses en équipe.

Julien Chorier : en équipe se surpasser est plus facile
Julien Chorier, titulaire d'un solide palmarès en ultra trail, a été contraint à s'arrêter à cause des orages lors de sa traversée du GR 20 en octobre alors qu'il avait parcouru un peu plus de 100 km et était toujours dans la course pour battre le record établi par Kilian Jornet. La période qui a suivi a été très difficile avec une grosse fatigue qu'il a eu du mal à s’avouer, il n’avait fait « que » 100 km. Depuis avec beaucoup de récupération il a essayé de maintenir un niveau de forme correct pour cette aventure de fin de saison. "La découverte de Hong Kong et le fait de passer une semaine avec toute l’équipe va vraiment être super. Il faudra que les plus en forme se placent à l’avant pour maintenir un bon rythme tout en restant à l’écoute de ceux un peu plus justes à ce moment là. Les rôles vont certainement s’inverser à de nombreuses reprises. La réussite passera par la bonne gestion de ces hauts et bas. En équipe le gros avantage est de pouvoir compter sur les copains pour les coups de mou. Il me parait plus facile de se surpasser que pour soi-même et le risque de se retrouver sur un faux rythme me semble plus faible."

François D'Haene : une grosse envie de bien faire

François D'Haene, depuis sa victoire à l'UTMB n'a pas beaucoup couru et fait un peu de vélo, embêté par une petite infection récurrente au genou qui a restreint sa préparation. Il reste néanmoins très positif et motivé à l’idée de pouvoir découvrir cette partie de la Chine et d'y vivre une aventure sportive et humaine de fin de saison. " Même si l’entraînement n’est pas au top, j’espère que l’envie fera le reste. Je donnerai le meilleur de moi-même pour contribuer à la bonne marche de notre équipe. Chacun à un égal rôle à jouer. Il est très motivant mais aussi très difficile de courir à plusieurs. Cela donne une force et une volonté de dépassement de soi pour les autres extraordinaire. Cependant on peut vite aussi se retrouver en sur régime et le payer par la suite. Il faut en permanence essayer de s’adapter au rythme du moins rapide du moment, mais ne pas le montrer, afin qu’il se sente bien et ne se mette pas à douter de sa forme. Cela sera dans tout les cas une très belle aventure."

Michel Lanne : nous allons partager des moments de convivialité, de souffrance et j’espère de joie
Michel Lanne après sa victoire sur le 112 kmAndorra Ultra Trail a disputé en octobre le Grand Raid de la Réunion. Longtemps 3ème il a abandonné suite à une bactérie contractée quelques jours avant. Pendant les deux semaines qui ont suivi il n'a pas pu fournir le moindre effort physique et a accusé une grosse fatigue générale. "La forme revient petit à petit. Depuis quelques jours, j’ai repris l’entraînement sur les hauteurs de Serre Chevalier et j'espère que j’aurai gardé le bénéfice de la préparation réalisée en amont du Grand Raid de la Réunion. Cet ultra trail en Chine me motive énormément. Il a un côté caritatif, participer à une cause noble constitue un moteur supplémentaire pour se surpasser. De plus, je vais courir avec mes copains du team Salomon qui sont également mes idoles ! Mon objectif est d’être à la hauteur et de ne pas les ralentir ! Dans tous les cas, nous allons partager des bons moments de convivialité, de souffrance et j’espère de joie. Courir en équipe est très enrichissant sur le plan humain, car les notions de partage et d’entraide sont omniprésentes. On court pour les autres avant de courir pour soi. On est tous dans la même galère et ce sentiment nous rapproche et nous pousse à dépasser nos propres limites pour le groupe. A l’arrivée, les émotions sont décuplées. Je me souviens des sentiments que j’avais ressentis en terminant la Traversée Chamonix-Briançon avec François D'Haene et Thomas Véricel. Ce sont des moments très forts de partage et de satisfaction collective."

Andy Symonds : être quatre va nous amener à essayer de reculer nos limites respectives
Le 28 octobre Andy Symonds après une saison très dense en trails se soldant par une deuxième place au classement de l’Ultra Skymarathon Series, une victoire à la National trail running Cup Salomon Endurance Mag et au Challenge des trails de Provence, a puisé dans ses réserves pour terminer à la troisième place du 72 km de la Grande Course des Templiers. Il a passé la semaine qui a suivi à manger et à boire, avec ses parents qui partaient pour une aventure d'un an à vélo. "J’ai fait la fête, et je me sens bien !Même si le chemin autour de Hong Kong est long, je sais que l’allure sera plus lente par rapport aux Templiers ! Mes coéquipiers et surtout la sage tête de Julien Chorier, savent quoi faire et comment gérer une telle distance. Je leur fait confiance pour trouver le bon rythme. Ce sera pour moi une expérience sympathique, une découverte d’un autre monde et une bonne façon de voir comment agissent mes jambes sur 100 km. Je ne serai pas stressé, espère m'amuser et vais voir si l'on peut battre la fameuse armée chinoise ! On n’a pas encore parlé tactique et je pense que cela se fera naturellement. Etre quatre va nous amener à encore essayer de reculer nos limites respectives. Personne ne voudra abandonner car cela arrêterait la course des trois autres coéquipiers. Le but c’est d’arriver ensemble le plus vite possible, sans casser personne sur le chemin ! "

Photos Damien Rosso www.droz-photo.com

 




X
NEWSLETTER :