Générales
  UTMB
  UMNT
  6000D
  6000D
  UTMB
  6666
  Gap
  Ubaye
  Ubaye
  6000D
  6000D
  Zegama
  6666
  Zegama
  TDS
  6000D
  6000 D
  Ubaye
  
  TNF
  Millau
  live
  
  News
  UTMB®
  6000D
  
  WS100
L'actu marques
  Fitsip
Les actus Trail
Organisations
  
  GRP
   La Saintelyon
09/10/2013

Quand en 1952 une poignée de pionniers hédonistes se lancent dans l’aventure du raid pédestre Saint-Etienne/Lyon sur les sentiers enneigés des Monts du Lyonnais, ils sont certainement loin de d’imaginer que 60 éditions plus tard, 14 000 coureurs de tous horizons leur emboiteront le pas, au départ de la plus grande classique de la course nature française. Un événement désormais culte de fin de saison conjuguant des conditions hivernales et nocturnes avec la féérie unique d’un ruban de frontales ininterrompu entre deux grandes villes. Une aventure humaine à vivre et revivre. La soixantième édition aura lieu les 8 et 9 décembre 2013.

Les Nouveautés 2013 !!!

La SaintéSprint : 21 kms nocturne au départ de Soucieu en Jarrest

Après le succès de la SaintExpress, qui propose de découvrir l’ambiance SaintéLyon sur un format “marathon”, les organisateurs innovent avec un format court de 21 km : la SaintéSprint. Pour ceux qui sont à cours d’entraînement, qui ont la permission de 1h du matin ou qui veulent goûter progressivement au plaisir du running raid nocturne, la SaintéSprint est à consommer sans modération. 21 petits kilomètres à profil descendant depuis Soucieu en Jarrest jusqu’à Lyon, avec un concentré des ingrédients qui font la SaintéLyon : des sentiers boueux (ou gelés), des bosses, des descentes qui font mal aux jambes, et le final inoubliable au Palais des Sports de Lyon.

La SaintéLyon : Pour cette soixantième, les organisateurs ont renouvelé le parcours de plus de 40 % en décidant d'emprunter d'anciennes portions historiques de la Saintélyon.

Sur le secteur Saint Christo – Sainte Catherine : Hormis un léger changement entre Sorbiers et Saint Christo, les 16 premiers km sont identiques. Passé Saint Christo, on va plonger dans l’inconnu pour la plupart. Le tronçon 2  a en effet été modifié à 75%, pour passer au plus près du parcours original des premières éditions, sur le haut de la vallée. Seul a été conservé le passage sur les crêtes entre la Croix de Bicoury et les Hauts de Moreau. Les coureurs emprunteront ainsi, entre autres, la descente de Plein Pot (véridique), qu’il ne faudra surtout pas descendre plein pot si l’on veut aller loin, et la longue traversée du Bois des Feuilles.

Sur le secteur Sainte Catherine – Chaussan : Cette portion, principalement composée de chemins, s’allonge pour cette édition anniversaire, passant de 9 à 11, 3 km et gagnant  au passage 100 m de denivelé positif et négatif. Un crochet presque inédit (un seul passage en 1973) par Saint-André la Côte avant de redescendre sur le ravitaillement de Chaussan/Saint Genoux permettra de découvrir la descente du bois des Marches, où comme son nom l’indique, il faudra lever le pied et les pieds. Mais la sensation de cette nouvelle portion concerne surtout le mythique bois d’Arfeuille qui sera emprunté dans le sens de la montée. Une belle façon de fêter le 40eme anniversaire de ce tronçon technique emprunté pour la première fois en 1973 par les coureurs de la Saintélyon., qui fouleront ce fameux sentier à la montée les années d’alternance. Une seule fois en quarante an, la Saintélyon délaissa le Bois d’Arfeuille au profit du…Bois des Marches

Sur le secteur de Chaussan/Saint Genoux à Soucieu en Jarrest : La longue portion au profil majoritairement descendant vers le point ravitaillement de Soucieu en Jarrest subit également quelques petites modifications. Ce tronçon se voit rallongé d’un kilomètre et gagne 50 m de D+. Inaugurés et plébiscités en 2012, les portions du bois de la Gorge et le bois de la Dame seront conservées au programme de la 60ème qui s’enrichit d’un passage inédit dans le lieu dit du Bois Bouchat. Vous traverserez donc le lieu dit du Mauvais Pas (en espérant que vous en sortiez) avant d’attaquer la descente du Bois Bouchat proprement dite, d’une technicité comparable au Bois de la Gorge, et se terminant par un joli single de 400 m. On rejoint ensuite Soucieu en Jarrest par un large chemin puis une petite route.

Sur le secteur de Soucieu en Jarrest à Lyon : Déjà 55 km au compteur à Soucieu. Il vous restera 20 km à effectuer soit 3 km de moins que la parcours habituel. Au chapitre des nouveautés : un fait exceptionnel cette année, les organisateurs proposent de traverser le fameux Garon par une nouvelle passerelle : la passerelle du Chabran, là aussi pour coller au plus près au parcours des premières éditions. Les coureurs emprunteront une descente en lacets pour y accéder, avec une vue imprenable sur le cordon lumineux qui vous précède. La remontée est moins raide qu’auparavant mais pas si simple à négocier, elle nous amène vers le goudron et la lumière à l’entrée de Chaponost. La suite est plus connue jusqu’à Beaunant. Ce dernier ravitaillement est situé à … 5 km de l’arrivée. 5 de moins que d’habitude. Capito ? Et oui c’est ça la grosse et « bonne » surprise. Fini les longs kilomètres km en balcon à Ste Foy et le retour interminable par les quais de Saône (certes magnifiques, mais vous êtes généralement peu disposés à apprécier pleinement). On va donc couper au plus court après la traditionnelle montée des Acqueducs ; On prendra à droite le boulevard du Baron du Marais, pour ensuite emprunter la tranquille et longue descente du chemin des Verziaires. Puis on rejoindra le chemin du Grapillon via la rue de Navarre. Ultime difficulté, cette descente du Grapillon, mise en lumière pour l’occasion, commence par une belle pente et se termine par 180 marches avec une belle vue sur le futur et futuriste Musée des Confluences. Il restera 2 ponts à traverser (hélas pas le Pont Raymond Barre cette année – retard de travaux oblige)  mais on vous épargnera cette année l’aller-retour de la pointe de la Confluence, encombrée par le chantier du musée. Le dernier km, vous connaissez.

http://www.saintelyon.com




X
NEWSLETTER :