Générales
  UMNT
  6000D
  6000D
  UTMB
  6666
  Gap
  Ubaye
  Ubaye
  6000D
  6000D
  Zegama
  6666
  Zegama
  TDS
  6000D
  6000 D
  Ubaye
  
  TNF
  Millau
  live
  
  News
  UTMB®
  6000D
  
  WS100
L'actu marques
  Fitsip
Les actus Trail
Organisations
  
  GRP
   L’Amalfi Coast Trail
02/11/2015

L’Amalfi Coast Trail toujours plus international

L'Amalfi Coast Trail, organisé par l’association italienne Mandala Trail, est une course de trail-running par étapes qui se déroule sur la fascinante péninsule de la Côte Amalfitaine (classée au Patrimoine Mondial de l’Unesco) et sur l'île de Capri. L’objectif de la manifestation, qui s’est déroulée du 18 au 25 octobre, est de concilier la passion pour le trail-running avec la plaisir d’une semaine de vacances à travers ce territoire exceptionnel constitué d’impressionnantes falaises tombant dans la mer et de petits villages perchés au-dessus de la mer. Ainsi chaque matinée était dédiée à une étape chronométrée tandis que l’après-midi des activités étaient proposées comme des leçons de yoga, la visite d’une fabrique artisanale de céramique et d’une distillerie, une sortie pour visiter le site historique de Pompéi sous le Vésuve ou la découverte de l’ancienne puissance maritime d’Amalfi. Forte de son expérience, l’équipe de Mandala Trail (composée de guides, traceurs, médecin, secouristes, masseur et photographes) a mis tout en œuvre pour le plaisir et le bien-être de tous les participants.

Cette année 44 athlètes provenant de 8 nations différentes (France, Suisse, Belgique, Roumanie, Pays-Bas, Allemagne, Canada et Italie) se sont retrouvés sur la ligne de départ, ce qui constitue un record pour cette épreuve qui en était à sa cinquième édition et ce qui prouve que le concept et le parcours sont vraiment appréciés. Par ailleurs 16 marcheurs (dont 10 enfants) ont également arpenté la Côte pour rejoindre les plus beaux points de vue et encourager les coureurs.
La nouveauté cette année était le spectaculaire prologue en contre-la-montre sur l'île de Capri. Les athlètes sont partis de minute en minute depuis la magnifique plage de Marina Piccola (toute proche des fameux rochers Faraglioni) et ont rejoint l'arrivée au sommet du Monte Solaro après 600 m de dénivelé positif en seulement 3 km. Une mise en jambes impressionnante et exigeante mais qui a permis de courir dans un décor unique au monde.
Après cet "échauffement", le programme était bien chargé pour les cinq étapes suivantes avec un total de 80 km et 6500 m de dénivelé positif, avec de nombreuses parties techniques. Les parcours ont traversé des zones naturelles très suggestives comme la Vallée delle Ferriere, la Vallée dei Mulini, le Fjord de Furore, le Monte Faito, le Monte San Michele (point culminant de la Côte Amalfitaine offrant un panorama à 360°), les Monte Tre Calli, la plage de Positano et le fameux Sentier des Dieux, en passant par les communes d'Amalfi, Agerola, Conca dei Marini, Praiano, Positano et Furore. Le tracé offre ainsi une grande variété de décors avec les villages pittoresques, les plages, de grandes falaises, les sommets de moyenne montagne, les escaliers de toutes sortes, les cascades, les forêts de châtaigniers, les oliviers, les citronniers, les vignes, … Si le temps est resté capricieux sur les 3 premières étapes avec un ciel couvert et un peu de pluie fine, le beau temps et la chaleur sont revenus pour les 2 dernières étapes qui sont les plus spectaculaires en termes de paysages, ce qui a permis aux coureurs de prendre pleinement la mesure de ce territoire exceptionnel.
 


Côté course, le français Guillaume Besnard, déjà triple vainqueur de l’épreuve, s’est adjugé un quatrième succès. Après s’être imposé avec 4 minutes d’avance sur le prologue et la 1ère étape, il a pu gérer son avantage tandis que la bataille faisait rage pour la 2ème place entre le belge Didier D’Hondt (déjà 3ème en 2014 et qui a la particularité de courir en sandales !) et le local italien Fabio Fubio qui connaît par cœur les sentiers empruntés par la course. Alors que le belge semblait avoir pris l’avantage en début de semaine, c’est finalement l’italien qui a fait la différence lors de la plus longue étape et qui monte donc sur la 2ème marche du podium. Chez les femmes, alors que l’italienne Francesca Rossi paraissait la plus forte, une blessure au genou l’a contrainte à déclarer forfait pour les étapes 3 et 4, laissant la française Sylvie Murat l’emporter devant la belge Laurence Smagghe et la française Rachel Bontaz.
Mandala Trail remercie pour leur collaboration ses sponsors techniques Ferrino, Agisko et Noene, toutes les communes traversées, l'Association Cartotrekking, le Secours Alpin et Spéléologique de Campanie, la Misericordia d’Agerola, ainsi que tous les opérateurs locaux pour leur disponibilité.
Vous pouvez trouver plus d’informations sur le site officiel de la manifestation www.amalfitrail.it ou sur la page facebook de l’épreuve.




X
NEWSLETTER :