Générales
  6000D
  6000D
  UTMB
  6666
  Gap
  Ubaye
  Ubaye
  6000D
  6000D
  Zegama
  6666
  Zegama
  TDS
  6000D
  6000 D
  Ubaye
  
  TNF
  Millau
  live
  
  News
  UTMB®
  6000D
  
  WS100
L'actu marques
  Fitsip
Les actus Trail
Organisations
  
  GRP
   ITW Eric Mbacha avant les Templiers
19/10/2016

A quelques heures du départ du Trail des Templiers.

Rencontre avec Eric Mbacha ! 

Tu peux te présenter, pour les lecteurs de l'URW ?

J’aimerai tout d’abord vous remercier de l’opportunité que vous m’offrez de m’exprimer à travers vos questions. Je suis Eric MBACHA, de Nationalité Camerounaise, originaire de Nkambé dans la Province Anglophone du Nord-Ouest, marié et deux enfants. Je vais avoir 33 ans le 30 Décembre de cette année, je pratique la Course à Pied depuis l’âge de 16 ans ou j’ai eu la chance en parallèle de mes études d’intégrer la Milano Kumbo Sport Academy, un Club qui malheureusement n’existe plus depuis le décès de son fondateur et  ou j’ai pu m’entraîner avec d’autres athlètes de la région Nord-Ouest et qui m’a notamment permit nous mettre en relation avec une ONG américaine afin d’aller courir les marathons de Dallas et de Boston en 2008 qui restent à ce jour mes plus beaux souvenirs. J’ai commencé par l’Athlétisme sur des formats 5000m et 10000m aux Jeux Universitaires, puis peu à peu et naturellement sur Semi-Marathon et Marathon. J’ai remporté environ une 50aine de Course au Cameroun et en Afrique Centrale, aussi bien des courses sur route que des courses de côtes de montagne que vous appelez Trail.

En remportant 2 fois la célèbre course du Mont Cameroun, ceci a changé des choses pour toi sur place ?

J’ai un rapport particulier avec la Course du Mont-Cameroun qui est  notre UTMB à nous les Camerounais. J’y ai participé chaque année depuis 16 ans. Je l’ai remporté 2 fois en 2011 et 2014 mais j’ai également cumulé 3  seconde marche ( 2006-2007-2015) et 3 seconde Place ( 2003-2004-2016) ainsi que 5 Top 10. Il s’agit d’une course particulièrement traumatisante d’un point de vue physique… 3400mD+/D- sur 36kms aller-retour… dont un Triple KV sur 12kilomètres et un Double KV sur 6kilomètres… Mon record date de 2015 en 4h24. Mais cette course a changé ma vie depuis ma seconde victoire en 2014, d’une part parce que grâce à son sponsor de 2014 à 2016, Guinness Cameroun, j’ai pu cumuler sur 3 ans, près 28.000 Dollars US de gains que j’ai investis  en partie dans ma Ferme et mes plantations et épargné pour assurer un avenir à ma famille. D’autre part parce que j’y ai rencontré mon Ami et mentor Greg ANCELIN, un Français résidant et travaillant au Cameroun, passionné de Montagne et plus particulièrement du Mont Cameroun qui s’est pris d’affection pour moi ainsi que d’autres athlètes Camerounais et a décidé de nous apporter son soutien aussi bien financier que logistique en nous ramenant des chaussures de Trail, vêtements et montres GPS, Gels et Boissons Energétique, articles introuvables sur le marché local. Nous avons par la suite monté un projet et fondé le Team « Cameroon-Adventures » avec mes rivaux mais amis de toujours Justilin FOIMI, Oumarou Mohamadou SANDA et Godlove GABSIBUIN ( 3 fois vainqueur Mont Cameroun ). Pour ma polyvalence et mon palmarès, Greg a choisi, après un essai infructueux en 2015 et un problème d’obtention de VISA, de m’emmener seul cet été 2016 en France pour m’essayer aux Trails Alpestres… jusqu’à ce fameux 30 Juillet et ma 3ème place à la 6000D.

Pourquoi être venu en France courir des trails, alors que tu as une performance en 2h20 sur marathon ?

C’est une question délicate… et je peux y apporter plusieurs réponses :

J’ai réalisé une fois 2h20 en préparation du Marathon de Boston en 2008 ou j’ai couru en 2h25. Je me pense pouvoir être capable d’atteindre 2h15 en m’entraînant spécifiquement mais cela relève du rêve dans un pays ou les courses sur route ou nature que vous appelez des Trails sont en train de disparaître au Cameroun… L’athlétisme Camerounais se meurt… La Fédération Camerounaise n’a pas l’air d’en prendre conscience. Il y a une 15aine d’année, il pouvait y avoir une Vingtaine de Courses intéressantes dans une année sur l’ensemble du Territoire Camerounais. En 2016, elles sont inférieures aux doigts d’une main… Les primes versées aux Vainqueurs ne suffisent pas à prendre en charge les frais liés au voyage et à l’hébergement…

Par ailleurs, je pense que le Trail correspond plus à la réalité que nous Africains vivons au quotidien à savoir courir dans les champs, montagne, route et sentier en latérite que sur route bitumée… La route en asphalte et en bon état la plus proche de chez moi se situe à plus de 50 kilomètres…

Enfin, d’un point de vue pragmatique, je ne pense pas qu’un jour malgré un fort potentiel humain dans ma région natale située sur les hauts plateaux situé à 1800-2000m d’altitude  que nous puissions un jour rivaliser avec les Kenyans ou Ethiopiens qui ont une véritable culture de la Course à Pieds. Là-bas le Marathon et l’Athlétisme sur piste sont Religions et sports nationaux, attirent les Sponsors et donc une manne financière importante faisant des champions des dieux vivants et accessoirement des millionnaires ce qui semble malheureusement engendrer quelques dommages collatéraux comme la triche et le dopage auxquels je n’adhère pas. Au Cameroun le Sport National est le Football, la course à pied et l’athlétisme sont totalement oublié.

Pour toutes ces raisons, le TRAIL est la discipline à laquelle j’ai envie de consacrer mon énergie et ma seconde partie de carrière car reflète des valeurs simples, qui me correspondent en tous points. L’objectif pour moi est d’obtenir suffisamment de visibilité et de faire savoir à tous les jeunes Athlètes Camerounais qui aiment la Course à Pieds et qui pourrait être un peu résigné quand ils constatent l’ultra-domination des Pays d’Afrique de l’Est sur piste et sur route, qu’il existe une alternative, le TRAIL, ou les Athlètes ne courent pas pour l’Argent mais où l’on peut combiner performances, voyages, rencontres, et plaisir.

Des noms de courses que vous connaissez au Cameroun, ou qui vont rêver ?  

Oui ! l’UTMB, le GRR, Zegama Aizkorri, le Marathon du Mont Blanc, La Transgrancanaria, le MIUT parmi tant d’autres, j’espère qu’un jour j’aurai la chance de prendre la ligne de départ sur ces courses mythiques.

Tu viens courir les Templiers avec le team New Balance, tu peux nous en dire plus ?

Encore une fois, que de chances et d’opportunités par le simple fruit du hasard et des relations humaines. Cet été, Greg m’avait inscrit à 4 courses et comptait toutes les courir avec moi… mais, nos objectifs n’étant pas les mêmes, nos méthodes d’entraînement étaient diamétralement opposés… j’axais mes semaines sur un repos total les 2 premiers et un léger entraînement les 3 derniers jours avant la course, quand Greg aurait eu besoin de faire 15kms et 2000mD+/D- tous les jours pour avoir la caisse. En manque d’entrainement et de conditions physique, Greg qui avait fini la 6000d l’année d’avant a décidé de jeter l’éponge à la sortie de la Piste de Bobsleigh est rentré sur Aime en stop jusqu’à faire la rencontre de Mr Ludovic COLLET en m’attendant sur la ligne d’arrivée, ils ont sympathisé, Greg lui a parlé de moi et de son projet Cameroon-Adventures, Mr COLLET a trouvé l’idée séduisante et a pensé en parler à Mr jack PEYRARD, Manager du Team New-Balance. Nous nous sommes tous retrouvé ensemble à mon arrivée sur Aime et avons fait connaissance et discuter ensemble d’une opportunité au sein de l’Equipe qu’il dirige. D’emblée Jack a pensé aux Grands Templiers pour moi. Je suis honoré de la confiance qu’il me témoigne, j’essayerai de m’en montrer digne et j’espère correspondre en tous points aux valeurs de l’équipe.

Tu connais tes camarades de Team ?

Physiquement non. Virtuellement oui. C’est la magie des réseaux sociaux. Deux Athlètes m’impressionnent particulièrement en France, Ludovic Pommeret qui a survolé le Xtrail de Courchevel et en me relayant à près de 45 minutes… et Cédric Fleureton du TEAM New-Balance que je suis sur Facebook. Quand je vois ce qu’il réalise a son âge, je suis tout simplement admiratif et je rêve de pouvoir courir aussi longtemps tout en restant performant car le rendement de Cédric est tout simplement fantastique, je crois qu’il va devenir mon idole...(Lol) Je ne connais le reste de l’équipe que par Facebook, je sais que je vais beaucoup m’amuser avec eux et également énormément apprendre à leur côté, j’ai hâte de faire leur connaissance.

Le Team Manager,  nous a dit que tu avais enchainé des grosses séances. Qu'elles sont les sensations à une semaine du rendez-vous ?

C’est vrai. Jack m’a transmis un programme sur 3 semaines et demi. Je ne m’étais jamais entraîné de la sorte, d’une manière aussi spécifique et avec autant d’enchaînement. Ce fût totalement nouveau pour moi. J’ai passé avec un certain succès toutes les cessions sans trop de fatigue et par-dessus tout je crois avoir progressé. C’est incroyable ce qu’un Coaching et suivi Professionnel peut apporter. Je me sens bien, et j’espère arriver à mon pic de forme le jour J,  je n’ai qu’une seule envie, c’est de m’aligner au départ de commencer à courir.

Tes attentes ?

Ça peut paraître un peu prétentieux mais avant une course, c’est toujours la victoire que je vise, il faut croire en son étoile, et c’est pour ça qu’on travaille si dur à l’entraînement. Après, il faut savoir accepter qu’il y a des jours avec, des jours sans, et surtout il y a d’autres athlètes talentueux qu’il faut respecter. Je veux avant tout me faire plaisir et accumuler de l’expérience sur cette course qui semble me correspondre, pour laquelle je me suis bien préparé, et appliquer les consignes et stratégie que le Coach m’a prodigué,  et naturellement un Podium ou mieux me comblerait de bonheur.

Tu connais Sébastien Spehler, Clément Molliet, Thibaut Baronian pour avoir eu l'occasion de courir contre eux, tu connais d'autres athlètes qui vont courir les Templiers ?  

Il s’agit de trois magnifiques coureurs. J’ai tiré des leçons et accumuler de l’expérience a leur côté… Je suis heureux de pouvoir de nouveau courir avec eux en particulier Clément avec lequel nous avons livré un combat épique avec en moyenne 60s d’écart que je n’aurais malheureusement jamais pu combler. Pour les autres Athlètes, j’ai entendu parler de Xavier Thévenard du Team Asics, Fabien Antolinos que j’ai croisé à Courchevel et qui a l’air redoutable, et biensûr Cédric Fleureton du Team NB que je suis sur Facebook.

La suite de ta saison ?

Si tout va bien j’aimerai conclure l’année avec la Saintélyon si je ne meurs pas de froid là-bas…

Si tu avais une chose à dire à nos lecteurs ?     

J’aimerai leur dire que votre pays, la France est un pays merveilleux d’un point de vue infrastructure, culture, avec une diversité géographique et des spécificités régionales fortes très comparable au Cameroun. C’est également l’Eldorado du Trail avec des gros événements comme la 6000d ou le Festival des Templiers mais également une multitude d’événement plus modeste mais également plus authentique, je garde un magnifique souvenir de l’accueil qui m’a été réservé dans la Drôme pour le Trail des Ruelles à l’UTMC, les habitants du village ont été d’une gentillesse exquise avec moi. Les Traileurs français élites ou amateurs peuvent se réjouir d’autant d’opportunités et je félicite les organisateurs et bénévoles pour toutes ces courses. J’invite également vos lecteurs à regarder la possibilité de venir séjourner au Cameroun, ou les possibilités de courir en pleine nature sont infinies, et pourquoi pas tenter la Course du Mont Cameroun qui a lieu tous les seconds Samedi du mois de Février. Une épreuve que j’aimerai voir adhérer à l’ITRA pour lui donner plus de visibilité et crédibilité, attirer les meilleurs Trailers Français et du monde entier, pour élever encore un plus le niveau. Je suis d’ailleurs convaincu que plusieurs Trailers Français pourraient nous ravir la victoire là où les Kenyans et Ethiopiens échouent depuis de nombreuses années.

A suivre sur la page de l'URW




X
NEWSLETTER :