Générales
  UTMB
  UMNT
  6000D
  6000D
  UTMB
  6666
  Gap
  Ubaye
  Ubaye
  6000D
  6000D
  Zegama
  6666
  Zegama
  TDS
  6000D
  6000 D
  Ubaye
  
  TNF
  Millau
  live
  
  News
  UTMB®
  6000D
  
  WS100
L'actu marques
  Fitsip
Les actus Trail
Organisations
  
  GRP
   Grand Raid de la Réunion Julien Chorier retour gagnant
17/10/2011

Grand Raid de la Réunion Julien Chorier retour gagnant

Le Savoyard Julien Chorier, licencié au club Tullinois CMI, vainqueur en 2009 et absent en 2010 a fait un retour gagnant sur le Grand Raid de la Réunion 2011 en l’emportant en 23 h 56 mn 35 s devant Pascal Blanc et Didier Mussard. Les 2454 trailers partis jeudi 13 octobre à 22 heures à Cap Méchant dans le Sud de l’île de la Réunion, devaient pour être classés, arriver dimanche 16 octobre au plus tard à 16 heures au stade de la Redoute à Saint-Denis après 163 km et 9600 mètres de dénivelé positif.

Julien Chorier, team Salomon, avait fait de cet ultra trail son objectif majeur de la saison. « En 2009 la course était moins longue et le terrain beaucoup plus sec. Cette fois-ci j’avais un statut d’hyper favori pas évident à gérer. Je n’ai commencé à envisager l’éventualité d’une victoire qu’après avoir parcouru 80 km et à la sentir probable que dans les derniers 30 kilomètres

Julien Chorier a fait partie du trio de tête à tous les contrôles jusqu’au km 71 et le plus souvent en compagnie de Pascal Blanc et Freddy Thevenin. Au Gite du piton des neiges, km 82 ils n’étaient plus que deux devant : Julien Chorier et Freddy Thevenin. A la sortie de Cilaos Julien Chorier a commencé à distancer Freddy Thevenin, victime de crampes et à creuser inexorablement son avance la portant à un peu plus de 7 mn au Pied du Taibit, km 96 et à près de 19 mn à Marla, km 102. Au Deux Bras, km 125, Julien Chorier précédait de plus de 42 mn Freddy Thevenin. Pascal Blanc était troisième à moins de 45 mn. Freddy Thevenin a baissé son rythme sur la fin de course et a été doublé par Pascal Blanc, puis Didier Mussard et Antoine Guillon.

Même si Julien Chorier n’a pas été inquiété par ses adversaires il a vécu, comme tous les autres engagés des moments agréables et d’autres difficiles.« A une grosse fatigue dans les 10 derniers km s’est ajouté un gros coup au moral en fin de nuit dans des passages où la boue remontait jusqu’aux genoux. Heureusement que les fortes pluies qui nous ont précédé avant cet ultra trail ne se sont pas renouvelées et qu’un soleil voilé les a remplacé dans la journée. Le parcours était très exigeant et technique. L’entente a été cordiale avec mes copains d’échappée et les autres concurrents que j’ai pu côtoyer. J’ai souvent pensé à celles et ceux qui prolongeraient leurs efforts pendant de longues heures au moment où je commencerai à me reposer. Je tiens à remercier le public très nombreux et généreux dans chaque village et dans ses encouragements et à souligner la qualité de l’organisation. »

Avant de regagner la métropole, Julien Chorier va profiter en famille de quelques jours de vacances sur l’île de la Réunion.

 

Réactions à l’arrivée (avec la complicité de Luc Bizouerne)

Karine Herry, team Lafuma, première dame. « C’est une joie différente de celle de 2006, l’année de ma première victoire ici. C’est la première fois que je faisais aussi long. La course a été difficile avec de la boue jusqu’aux genoux entre Mare-à-Boue et Hellbourg. Nous avons eu les pieds mouillés souvent, c’est pourquoi je finis avec des ampoules aux deux pieds. Je ne peux plus appuyer dessus. Autre bémol, mes soucis gastriques. Je n’ai pas pu manger pendant plusieurs heures, ce qui explique que j’ai eu un peu moins de jambes à la fin. C’est dommage car j’avais réalisé jusque-là une course linéaire et je pense que j’aurais pu finir dans le top 15. Les autres filles sont parties vite. J’ai laissé filer, restant vigilante et confiante en mon rythme.J’ai beaucoup apprécié l’ambiance autour de la course, cette île qui vibre pour le Grand Raid. »

Pascal Blanc, team Lafuma, deuxième. « On a abordé un bourbier sans nom dans la forêt de Bélouve. Sur la fin, il y a eu une belle bataille. avec les Réunionnais Freddy Thévenin et Didier Mussard et Antoine Guillon. Quand je suis passé deuxième, j’ai mis la musique et j’ai couru au maximum. J’ai amélioré de deux heures mon temps de l’an passé où la deuxième partie ne s’était pas très bien déroulée La course a été énorme, l’ambiance formidable. »

Antoine Guillon, team Lafuma, quatrième.  « Je poursuis ma série après mes «3e, 4e, 3e et 2e places des quatre dernières années. J’espérais faire dans les trois mais j’ai vite compris que la course serait difficile de par les conditions mais aussi des coureurs présents. Elle a été très mouvementée. Nous avons fait près de 100 km à quatre avec Didier Mussard, Lionel Trivel, et Michel Lanne. Il a fallu être patient et incisif à la fois. C’est le Grand Raid le plus dur auquel j’ai participé. Je reviendrai l’an prochain. »

Top 3 dames

1 Karine Herry, team Lafuma, 31 h 43 mn 30 s. 2 Hélène Haegel, La Réunion, 33 h 13 mn 48 s. 3 Christine Benard, La Réunion Salomon, 33 h 52 mn 45 s.

Top 10 hommes

1 Julien Chorier, team Salomon, 23 h 56 mn 36 s. 2 Pascal Blanc, team Lafuma, 24 h 20 mn 17 s. 3 Didier Mussard, team Salomon La Réunion, 24 h 42 mn 58 s. 4 Antoine Guillon, team Lafuma, 24 h 47 mn 22 s. 5 Freddy Thevenin, La Réunion, 25 h 09 mn 08 s. 6 Lionel Trivel, team Lafuma, 25 h 14 mn 41 s.7 Michel Lanne, Esclops d’Azun, Salomon, 26 h 21 mn 03 s. 8 Franck Duhaupas, La Réunion, Trail Sport, 27 h 55 mn 33 s. 9 Jean-Claude Guiton, La Réunion, 28 h 34 mn 57 s. 10 Armand Fabrice, La Réunion équipe Salomon, 29 h 19 mn 35 s.

www.grandraid-reunion.com

Crédit photos organisation Grand Raid Réunion




X
NEWSLETTER :