Générales
  TDS
  6000D
  6000 D
  Ubaye
  
  TNF
  Millau
  live
  
  News
  UTMB®
  6000D
  
  WS100
L'actu marques
  Fitsip
Les actus Trail
Organisations
  
  GRP
   F&F Michel Rabat
30/08/2011

Que devient le Face to Face ? Voici la question que nous avons eu de plus en plus souvent par mail....

Alors si vous en voulez, en voici ... et pas n'importe qui ! Si l'on commence à parler du Sky Running, notre invité symbolyse parfaitement cette pratique.

Michel Rabbat, dominateur en France depuis le début de saison, nous fait l'honneur de répondre en Face to Face.  

Après tes victoires au Toubkal, Canigou, Péric, Mont Olympus et un superbe numéro à Zegama (6ème), tu es une figure dans le monde du SkyRunning, avec une superbe cotation sur l'URW, tu peux te présenter un peu plus?

Michel Rabat, 28ans. J’habite dans les Pyrénées Orientales, non loin de Perpignan au pied du Canigou.  Je suis Agriculteur –Maraicher –Vigneron, et je travaille chez moi au «Mas dels Miquels », c’est un boulot passionnant qui me procure beaucoup de plaisir, ça me permet de m’évader et en même temps rester au contact de la nature.  Depuis  tout jeune, je vais en montagne, faire des randonnées, des raquettes. La compétition est venue naturellement après avoir fait mes premiers cross sous les couleurs du Haut Vallespir Athlétisme.
Maintenant je ne suis pas sûr d’être une figure du skyrunning, je n’ai jamais eu l’habitude d’être mis en avant de cette manière. Bien sûr, avec quelques-uns de mes résultats et surtout avec la mise en avant de la discipline, on me regarde un peu plus…

Ta spécialité ?

Comme ce n’est pas précisé, je vais répondre qu’au boulot ce sont les pêches, d’ailleurs  en cette saison estivale il y en a beaucoup ! Sinon j’essaye depuis 3ans de vinifier ma récolte  de raisin Syrah à la maison ;-).

Bien sûr côté sportif, ma spécialité est de courir dans les montagnes !

Le Skyrunning commence à faire parler, tu peux nous expliquer la différence entre la course de montagne et le trail ? 

Oui, le Skyrunning commence à faire parler en France, depuis un peu plus d’un an la fédé française est apparue, c’est une bonne chose ! Car moi qui ai la chance d’être frontalier avec l’Espagne j’ai vu ce concept apparaitre et évoluer depuis 6-7 ans au moins !

Pour faire simple le skyrunning c’est la course de Montagne la vrai ! Il y a cette notion d’altitude, de fort dénivelé, de technicité, de partie plus roulante, des montées et bien sur des descentes. Pour moi si on enlève une de ces notions, ce n’est plus de la montagne mais de la course nature ou trail…

Depuis quand tu pratiques le skyrunning ?

Je peux dire que je pratique le skyrunning depuis que j’ai fait mes premières courses en Catalogne sa doit faire 6-7ans. Sinon, en passant mes entrainements dans les montagnes, depuis plus longtemps…

Pourquoi ?

Toujours pour les mêmes raisons, la passion de la montagne dans son ensemble, la faune, la flore. Aller là où très peu de personnes  vont, être au calme,  profiter de la nature, partager avec les amis, et surtout sentir que nous sommes peu de chose dans cette immensité.

Si tu pouvais résumer l'état d'esprit du skyrunning ?

Je trouve que c’est un esprit montagne. C’est un tout, on ne peut pas séparer la compétition, de l’ambiance d’avant et d’après course, les entrainements… C’est aussi avant tout cette passion de la montagne et surtout apprendre à s’adapter aux conditions naturelles de l’environnement. Bien sûr la notion de résultats est bien présente, mais je pense qu’il faut être passionné pour venir et surtout rester dans ce milieu, Je vois des champions qui n’ont pas peur de revenir sur des épreuves difficiles, alors qu’ils savent qu’ils ne sont pas prêt, qu’ils finiront loin… mais ce n’est pas cela qui compte, c’est le plaisir.

L'avenir du Skyrunning ?

Je pense que depuis les Années 90 la fédération internationale à pas mal fait avancer les choses, mis en place un circuit mondial cohérant. Maintenant avec l’arrivée du Skyrunning en France, il n’y a pas de raison que cela ne fonctionne pas. Surement que les montagnards qui se sentaient oubliés dans une forme de compétition vont trouver enfin ce qu’il leur faut.

Comment les athlètes du Skyrunning perçoivent t'ils l'engouement pour le trail ? 

Le trail est plus connu surtout en France. Dans les pelotons, tous les coureurs savent que ce sont deux disciplines différentes. Qui font que chacune peut emmener à l’autre ce qu’il lui manque. Je pense que le trail est un bon compromis pour le travail de vitesse,  tout en gardant cet aspect nature. Les échanges entre les coureurs qui vont pratiquer les deux vont certainement faire monter le niveau, c’est cela qu’il est intéressant de voir. A l’heure actuelle il y a certainement très peu d’excellents traileur capable de gagner une course de skyrunning sans entrainement spécifique, l’inverse est tout aussi vrai !

Tu as signé chez Platinium Sigvaris, tu as envie de te montrer sur trail ? Si oui ou ?

J’ai surtout envie de continuer et de progresser sur ce que je sais faire. C’est en voulant faire un peu trop de chose, ou en se dispersant qu’il peut y avoir une perte de performance.

La course que tu veux faire ? Pourquoi ?

Toujours la suivante, je regarde rarement en arrière ! Il faut qu’elle m’inspire, qu’elle me plaise, qu’elle me permette de franchir un pas supplémentaire,  rien de pire que de faire une course si l’on n’a pas envie.

Celle que tu veux gagner ?   Pourquoi ?

Je ne prends jamais  le départ d’une course en pensant que je vais la gagner, je veux surtout donner le meilleur de moi-même et m’exprimer pleinement. Le classement sur le podium est pour moi secondaire. En course, je me bats tout d’abord avec moi-même, puis dans un 2nd temps avec les autres, c’est à ce moment-là ou je prends du plaisir.

Si tu avais un conseil pour commencer en skyrunning ?

Toujours être à l’écoute de soi, et s’habituer à aller en montagne.  La passion fera le reste !

Tu connais l'URW ? Comment tu vois ou perçois L’URW ?

Oui, j’ai découvert il y a peu ! Le système de cotation est bien utile, Je le trouve encore mieux depuis que les différentes catégories ont été créés, de cette manière, tout est bien carré !

Le look sympa, et puis bien fourni en News, Vidéos...ect.  C’est ce qu’il faut.

Et pour Finir Le jeu des 3 Questions « direct, cash », ici les réponses c’est pas forcement sport :

URW : Ta plus grande joie 2010 ?

Ma victoire au Canigou, c’est ma montagne, chez moi, maintenant je peux essayer d’aller voir d’autres montagnes !

Et le Toubkal, au Maroc, une montagne et une région magnifique.

URW : Ton plus grand Regret ?

Jamais de regret, Toujours regardé devant.

 Quoi que… je regrette la dernière bouteille de vin de « Mas dels Miquels » que j’ai cassé ;-)

URW : Si tu pouvais remonter le temps, tu changes quoi et pourquoi ?

Je ne change rien !  Mais je revivrais  avec plaisir les moments intenses, ces meilleurs moments d’arrivée de course.

Merci Michel , Bonne saison et bonne cotation sur l'URW

 




X
NEWSLETTER :