Générales
  6000D
  6000D
  UTMB
  6666
  Gap
  Ubaye
  Ubaye
  6000D
  6000D
  Zegama
  6666
  Zegama
  TDS
  6000D
  6000 D
  Ubaye
  
  TNF
  Millau
  live
  
  News
  UTMB®
  6000D
  
  WS100
L'actu marques
  Fitsip
Les actus Trail
Organisations
  
  GRP
   Belle Ile en trail Salomon rencontre Salomon
12/09/2012

22 septembre Belle Ile en trail Salomon rencontre Salomon

Samedi 22 septembre à Belle Ile en Mer dans le Morbihan, finale de la National Trail Running Cup Salomon Endurance Mag. Le 83 kilomètres de l’Ultra des Vagues, tour de Belle Ile par les sentiers côtiers, est le support de la dernière étape hommes et le 43 kilomètres du trail du Ponant celui des femmes. Deux parcours de Belle Ile en trail, usants et au profil casse-pattes, qui demandent beaucoup d’engagement, sur une île qui porte bien son nom, un émerveillement des yeux !
Pour la victoire au classement général, le suspense est total entre Guillaume Beauxis, team Salomon espoir et Andy Symonds, team Salomon. Maxime Durand, actuellement troisième ne sera pas au départ. Chez les dames Karine Sanson, team Traid Salomon Bouliac SP est déjà assurée de l’emporter.
Guillaume Beauxis, premier du classement provisoire de la National Cup avec 4640 pts, s’est classé premier des étapes de la Romeufontaine et du trail de Guerlédan, quatrième du Lyon Urban trail et huitième au Marathon du Mont-Blanc. Andy Symonds deuxième, 4590 pts, a remporté les étapes du trail du Ventoux et de l’Ardéchois, terminé deuxième du trail Ubaye Salomon et dix-huitième de la Romeufontaine. Pour le classement final, quatre étapes au maximum sont prises en compte. Si l’on comptabilise uniquement leurs trois meilleures actuelles, Andy Symonds 3900 pts, devance Guillaume Beauxis 3730 pts et a mathématiquement un avantage.
S’il est impossible de savoir qui va gagner la Cup, il est en revanche certain, que malgré une légitime déception, le deuxième félicitera chaleureusement le premier car Andy Symonds et Guillaume Beauxis ont une gentillesse et un fair-play au moins égaux à leur immense talent.
A quelques jours de leur duel en Bretagne ils parlent de leur forme, objectif et adversaire.

Andy Symonds, retour progressif au top niveau.

Dominateur en début de saison Andy Symonds, 31 ans a connu un coup de moins bien en août. « Après une pause et une petite blessure à la hanche, je ne suis pas encore au niveau où j’étais au début d’année, mais ça revient. Le 12 août le trail Ubaye Salomon a été très dur, un gros choc pour mes jambes qui voulaient seulement rester dans la vallée et non pas monter la montagne ! Actuellement je retrouve un entraînement plus régulier, des sensations plus agréables reviennent et je commence à prendre davantage de plaisir. Courir en bonne forme est plus agréable, c’est sûr ! »
Installé en Provence depuis l’été 2011, Andy Symonds a coché parmi ses objectifs la National Cup. « La gagner serait pour moi la meilleure façon de m’intégrer au sien du trail Français. Savoir que cela va se jouer entre Guillaume ou moi est une situation idéale, puisque quoi qu’il arrive le vainqueur sera un coureur Salomon ! Malheureusement je n’ai eu qu’une seule occasion de courir avec Guillaume, lors de la première manche à Font Romeu. Néanmoins, j’ai pu observer au fil des autres courses qu’il a faites, qu’il est carrément talentueux, a une bonne base de vitesse et reste très performant sur les courses plus longues. A mon avis à cet âge-là il ne va que progresser. S’il ne part pas trop vite, j’espère pouvoir courir un moment avec lui sur la plage de Belle Ile en Mer pour mieux le connaître. »
L’Anglais Andy Symonds, a de nombreuses expériences de trails en Grande-Bretagne, mais n’a jamais couru en Bretagne. « Belle Ile en Trail est aussi pour moi l’opportunité de découvrir une île qu’on me décrit comme vraiment très sympa. Existe-t-il une meilleure façon d’explorer cette île que de faire son tour en courant ? Je pense qu’un profil de 80 km plutôt roulant, mais en même temps, avec une accumulation de petites bosses, devrait me convenir, même s’il est davantage plat que mes parcours habituels. Ok, il y a 2000 mètres de dénivelé, mais aucune montée ne durera très longtemps. Quand je réfléchis à mon programme défini tout au début de l’année, ce que je cherche c’est de la variété. Je trouve intéressant de changer de paysages, de profils, de distances. Voilà la raison pour laquelle je suis très content d’aborder ce trail quelques semaines après une sortie de course-escalade à la Sky Running Trofeo Kima. Ce sera aussi une bonne préparation pour le 70 km de la Grande Course des Templiers fin octobre. Concernant le classement de cette dernière étape de la National Cup, la course reste ouverte. De nombreux coureurs de haut niveau seront, comme sur les autres étapes, au départ. En ce qui me concerne, je cours quasiment toujours selon mes propres sensations du moment. C’est la façon qui marche le mieux pour moi. Mais je n’aurai pas pour autant les yeux fermés sur ce que font les autres coureurs en général et Guillaume en particulier ! »

Guillaume Beauxis, espère être complètement rétabli

Guillaume Beauxis, 23 ans, a malheureusement chuté le 4 août lors de sa victoire sur la Course des Fiancés et a abandonné le 24 août lors du Grand Raid des Pyrénées suite à une douleur au genou. « Actuellement mon moral n’est pas au top. Depuis le 4 août je ne peux pas faire mon programme souhaité. Pas de problème de volume en vélo mais dès que je cours mon genou me lance au bout d’une demi-heure. J’espère vraiment être rétabli le 22 septembre pour défendre ma première place. Une chose est certaine, si je peux courir normalement j’aurai beaucoup de fraîcheur et sur une course aussi longue et roulante ce n’est pas négligeable. On travaille dur avec mon coach et kiné Marco pour trouver la solution à mon problème... Remporter la National Cup est mon plus grand rêve. Beaucoup de grands trailers à l’image de Thomas Lorblanchet figurent à son palmarès… Cela me permettrait aussi d’intégrer le team Salomon France et serait le couronnement d’une belle saison malgré une fin un peu perturbée par quelques blessures. »
L’un des atouts de Guillaume Beauxis est d’avoir déjà une expérience trail en Bretagne suite à sa victoire fin mai à Guerlédan. « Le profil de Belle-Ile est identique, seule la distance est allongée de 20 km. Je sais donc que je peux bien figurer sur ce type de trail. Mon favori reste Andy. C’est le meilleur trailer Français. Il est très aérien et possède des qualités de vitesse impressionnantes. Il a fait un gros début de saison avec sa seconde place à la Transvulcania pour apogée et après une petite coupure au mois de juillet, il va revenir encore plus fort pour son objectif des Templiers. J’aborde cette finale avec un état d’esprit un peu particulier. J’ai un peu l’impression de faire partie de la même équipe qu’Andy ! Au moins une chose est certaine : Salomon brillera ! Je vais essayer de calquer ma course sur la sienne aussi longtemps que possible ! Après on verra les sensations. Tout peut se passer sur des distances aussi longues, il faut être patient ! J’ai couru avec Andy uniquement sur la Romeufontaine mais on a pu échanger quelques mails. Il m’a donné quelques bons conseils et il est vraiment super-sympa. Pourtant je n’aime pas beaucoup les Britanniques, certainement quelques restes de ma carrière rugbystique ! »

Contact : www.belle-ile-en-trail.com

Photos JMK Consult et Robert Goin




X
NEWSLETTER :